Partagez|
MessageSujet: Anissa Ghisolfini ~ Directrice de l'école de danse ~ ROME Ven 30 Déc - 1:12
Admin
Anissa Ghisolfini
ft. Emma Stone

Âge : 26 ans
Statut sanguin : Moldue
Situation conjugale : célibataire
Métier/études : Professeur de danse classique à Rome
Entité abritée : aucune
Pouvoir(s) :aucun
Arme(s) : Aucune et je déteste cela !
Aptitude(s) spéciale(s) : Danseuse émérite, évidemment. Et, à ce qu'il s'en dit, je détiendrais des informations cruciales sur les Entités et leur prétendu enfant. Ah oui ? Alors elles sont bien cachées car, moi, je jure que je ne sais rien !
Signes distinctifs : au choix
Caractère

Volcanique ~ Bornée ~ Pacifiste enragée ~Juste - Lucide ~ Pragmatique ~ Raisonnable ~ Loyale ~ Morale ~ Croyante mais pas en ce faux Dieu que le Nouvel Ordre fait si bien mine de servir ~ Passionnée ~ Rusée ~Drôle ~ Protectrice ~ Chaleureuse ~ Amicale ~ Un brin trop curieuse aussi... bon, d'accord, je suis une fouine !  

La Guerre & Moi

Pour bien des gens je ne suis qu'au mieux une lâche qui fuit la guerre comme elle fuirait son ombre et, au pire, je suis cette traître à son sang et à son rang qui continue de fuir ses responsabilités en refusant de rejoindre les rangs de cet Ordre qui me vit naître. Non seulement je me contrefous éperdument de tout ce que ces braillards peuvent bien penser mais que savent-ils réellement de la guerre, eux ? D'un côté les fidèles aveugles d'un Ordre qui ne fait que leur mentir et, de l'autre, des sorciers tout aussi aveuglés par leur haine et leur envie de revanche. Et vous voudriez que j'aime la guerre ? Pire, vous voudriez que j'y prenne part ? Même pas dans le pire de mes cauchemars ! Et si j'ai toujours fait pour m'en tenir éloignée ce n'est pas pas manque de courage mais par excès de lucidité et de raison ! Personne ne sort jamais réellement gagnant d'un tel conflit ! Personne ! Au nom de la guerre les gens mentent, trichent et manipulent ! En son nom combien de meurtres gratuits sont, chaque jour, commis ? Je hais la guerre ! Parce qu'elle aliène plus qu'elle ne libérera jamais. Parce qu'elle souille et détruit tous ceux qui ont l'inconscience de s'en approcher de trop près. La guerre m'a pris mon père. Et, aujourd'hui, je la vois faire de mes meilleurs amis des ennemis ? Non, je n'aime pas la guerre. Et si un jour je devais effectivement choisir mon camps alors ce serait elle mon ennemie juré. Pas même ces exorcistes ou ces résistants qui n'auront besoin de personne pour se détruire tous seuls... Oui, s'il le faut, c'est à la guerre que je livrerais bataille ! Folle, moi ? Non, juste utopiste et déterminée à pouvoir vivre ma vie comme je l'entends ! Soit libre. Réellement libre.


Mon Histoire


Ce n'est pas parce que la guerre fait rage que l'on est obligés de tirer la tête du matin au soir et de pleurnicher sur son sort... je déteste les pessimistes, les fatalistes et, je suis au regret de le dire, tous ceux et toutes celles qui ont fait de la guerre leur raison de vivre ! Peu importent les raisons et prétextes qu'ils peuvent bien se trouver pour justifier leurs engagements je les mépriserais toujours autant... La vie est un cadeau aussi éphémère que précieux et j'entends bien la célébrer de toutes les manières possibles moi qui suis pourtant née de la guerre... et dans une famille pour le moins belliqueuse. Je suis la fille de l'ancien Grand Maître exorciste de Rome. Alors autant vous dire que l'Ordre, ses règles et ses lubies idéologiques je les connais par cœur ! Et, jamais, je n'y ai adhéré... ce qui me valut plus d'une claque et d'une fessée ou sermons aussi longs qu'ennuyeux ou si parfaitement vains...  Comme si cela avait seulement pu me remettre les idées dans le bon sens ! Cela n'a jamais fait que renfoncer ma détermination à me tenir aussi éloignée que possible de ce tumulte aussi idiot que stérile. Et cela ne fit jamais que précipiter ma décision de quitter le domicile familial. Mes parents, bien que peu enthousiastes à l'idée de me voir voler de mes propres ailes finirent cependant par me donner leur bénédiction. Et me payèrent mes études au sein de cette école de petits rats où, malgré mes rêves les plus fous, je ne parvins jamais à briller et n'eus jamais le talent nécessaire pour devenir prima ballerina. Qu'à cela ne tienne je deviendrais enseignante et transmettrais ma passion !

J'aime cette école où j'enseigne aujourd'hui et qui me valut les plus heureux et merveilleux des souvenirs. C'est ici que je rencontrais ceux qui, aujourd'hui encore, sont mes meilleurs amis. Ceux qui, s'ils n'avaient pas laissé la guerre les happer, auraient pu danser au firmament, devenir les nouvelles étoiles d'un monde qui en manque tant. Julian et Eden... Eden et Julian... Comme nous étions nombreux à envier leur grâce et leur si parfaite maîtrise technique ! Comme nous étions nombreux à jalouser ce qui ne pourrait être nommé que talent. Ils avaient tout pour eux : la beauté, la grâce et ce petit quelque chose qui les rendait différents. Ils étaient faits l'un pour l'autre. Sur scène, cela était une évidence. En dehors en revanche... L'amitié nous unissait. L'amour nous sépara. Et lorsque je les vis rejoindre chacun un camps je dois bien dire que, plus encore que de la tristesse, j'en éprouvais la plus vive des colères ! Nous étions des artistes, des pacifistes et des amis ! Eux, sont devenus des combattants ! Et, ça, je ne pourrais le comprendre ni même réellement le leur pardonner. Parce que, pour eux et à cause d'eux, me voilà tiraillée, plongée jusqu'au cou dans une guerre dont je voulais tant me tenir éloignée...

Julian a rejoint l'Ordre et ces exorcistes de malheur qui, en janvier 2102, ont si bien assassiné mon père et ses amis Grands Maîtres. Il jure que cela est faux mais je sais la vérité ! Parce que mon père, bien que remonté contre mes choix de vie si pacifistes, ne m'en avait pas moins transmis son savoir. Lui qui avait toujours su que le jour viendrait où un cadet trop ambitieux et avide de puissance finirait par le mener à sa perte... Peut-être était-ce pour cela qu'il me confia ses plus grands secrets. Ceux qui relatent si bien l'histoire millénaire de ces Entités aujourd'hui de retour. Ces créatures à la puissance si incommensurable que le Nouvel Ordre hésite, depuis toujours, entre la nécessité de les craindre et l'envie, parfois irrépressible, de les asservir. Mon père et les siens voulaient les détruire, persuadés qu'elles étaient une menace pour l'Humanité toute entière. Neil, Nathaniel et Astrid semblent opter pour la seconde solution, eux. Ils sont fous ! Les Entités ne se réduisent pas à l'état de marionnettes ! Sauf pour celui qui en trouvera le seul réel héritier. Cet enfant dont mon père me parlait si souvent. Cet enfant qui serait le leur et qui aurait grandi au milieu des humains. J'ai toujours cru que c'était une légende mais, désormais, j'en doute. Vraiment.

Je ne voulais pas de la guerre mais celle-ci me rattrape. L'Ordre, hier déjà si répressif, est devenu aujourd'hui une dictature plus dure encore ! Astrid et les deux autres peuvent bien promettre ce qu'ils veulent je sais qu'ils mentent. Eux trois ne cherchent pas la paix ! Ils ne veulent que cette puissance qui, quand bien même ils parviendraient à l'acquérir finirait par leur exploser à la figure. Certaines choses ne sont pas faites pour être laissées entre des mains humaines... Et certains secrets, eux, devraient demeurer à jamais enterrés. Neil semble persuadé que je détiens une partie de la solution. Que mon père, sans doutes le plus érudit des anciens Grands Maîtres, m'aurait transmis la clé du problème. Mais il se trompe ! Je ne sais rien ! Ou du moins n'en ai-je pas conscience... Et, pour être honnête, je n'ai aucune d'envie de l'être ! Moi, je ne veux que vivre aussi paisiblement que possible dans ce monde de tarés ! Est-ce donc un crime ? Non. Est-ce possible ? Pas plus je le crains.Mon père répétait toujours que, tôt ou tard, je devrais choisir mon camps... je crains bien que ce moment ne soit en effet venu.


avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
MessageSujet: Re: Anissa Ghisolfini ~ Directrice de l'école de danse ~ ROME Ven 30 Déc - 1:13
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...

Eden Corrigan



Je crois que, dès que je l'ai vue, j'ai su qu'elle et moi serions amenées à devenir les meilleures amies au monde. Parce que, au-delà de nos différences, elle et moi nous ressemblions tant ! Nous qui avions grandi au sein de l'Ordre, en connaissions aussi bien ces horreurs qui nous révulsaient que ce confort, si rassurant qu'il en devenait étouffant. Et je crois que c'est ça, en fait, qui me toucha le plus chez elle. Cette fragilité devant un monde qui l'attirait mais l'effrayait tellement... Cette façon de courber l'échine devant l'Ordre et son crotale de frère alors que tout en elle aspirait à être libre. Et tous ceux qui ont, un jour, eu la chance de la voir danser ne peuvent que me comprendre... quand elle dansait Eden était habitée, portée par une volonté sans failles et, surtout, si pleinement libre ! J'ai toujours cru qu'elle deviendrait la première de toutes, brillerait au firmament des étoiles et gagnerait ainsi son indépendance. Mais la vie, et plus encore l'amour, en décida autrement. A moins que, je ne peux que me poser la question, ce ne soit le destin qui soit en cause. Eden et Roméo ? Honnêtement j'ai longtemps cru que lui se moquait d'elle, voulait juste se mettre une friandise bien fraîche sous la dent et, qu'elle, ne cherchait que plus ou moins consciemment à exaspérer son frère. Mais les semaines, les mois et les années ont passé et devant les épreuves et les sacrifices concédés je dus bien me rendre à l'évidence : ces deux là nous la jouait façon Shakespear ! Appelez mon amie Juliette, saupoudrez le tout d'une bonne grosse dose de magie et invitez les Entités à la fête et nous voilà dans la plus sordide des pièces ! En espérant que cela finira mieux que la pièce ! Mais je suis très loin d'en être persuadée. La guerre ne fait jamais de cadeaux et encore moins à ceux qui ont la folie de s'aimer ! Et quand l'un et l'autre, et j'en suis désespérée rien que de le dire, sont habités par des Entités alors là les chances d'avoir une happy end frôlent le zéro absolu ! Eden semble ne pas même réaliser ce qu'elle est. Moi, je crains de trop bien le réaliser au contraire. Et bien que je n'ai pas de preuves pour étayer mes pensées, tout mon être ne cesse de me le hurler : c'est elle l'enfant dont me parlait mon père. Ne me demandez pas pourquoi ni comment, je n'en sais rien. Mais, pour moi c'est une évidence, l'héritière des Entités, c'est elle ! Et, croyez moi, j'aimerais vraiment me tromper ! Vraiment ! Même si, et je le sais, si j'ai raison alors je protégerai mon amie. Quoiqu'il en coûte ? Oui. Ne serait-ce pas là le plus grand des pouvoirs d'Eden ? Parvenir à faire naître chez tant de gens la plus irrésistible envie de la protéger ? Vous me direz... cela compense avec l'irrésistible envie de tous les autres de la manipuler !





Roméo Rookwood



Ce n'est un mystère pour personne, et pour Roméo encore moins je pense, je ne fais aucune confiance aux sorciers... et encore moins à ces résistants qui, pour malheureusement beaucoup d'entre eux, cherchent bien moins à libérer leur peuple qu'à exterminer le mien ! Mais, lui, est différent. Du moins je me plais à le croire. Bon, je l'avoue, quand j'ai vu que l'histoire entre Eden et lui virait au vraiment très sérieux, je n'ai pas été la première à hurler de joie. Peut-être même bien la première à tout tenter pour convaincre mon amie de son erreur. Mais comme le cœur n'écoute jamais la raison... et que, je ne peux le nier, Roméo semble vraiment tenir à elle... Qui serais-je pour m'interposer entre ceux qui ne semblent vouloir que se retrouver ? Sans compter que ces deux là ont suffisamment d'ennemis et d'opposants pour que j'ajoute mon nom à une liste déjà désespérément longue ! Pour la première fois de ma vie je fais confiance à un sorcier. A un résistant. Non, pire, à un leader de la résistance et qui, cerise empoisonnée sur le gâteau, se trouve être l'un de ces Elus que l'Ordre rêve de débusquer pour mieux les crever. Eden sait choisir ses hommes, il n'y a pas à dire... Comment j'en sais autant sur celui qui n'est pourtant pas du genre à s'épancher ? Facile. Julian bien sûr. C'est lui qui m'a révélé cette nature si surnaturelle qui est désormais celle de Roméo. Et sans doutes aussi celle de son fils pour le coup... magnifique ! Dans le genre famille bien trop magique et bien trop promise aux pires des emmerdes celle de Roméo décroche haut la main la palme d'or ! J'aurais pu ne rien lui dire, garder pour moi ce que mon meilleur ami m'avait appris mais... d'une part tout le monde vous le dira je suis plus bavarde qu'une pie mais, d'autre part et surtout, j'estime qu'il a le droit de savoir. Alors, oui, j'ai averti Roméo du danger que Julian représente pour lui et sa famille. Oui, aussi, je lui ai promis de l'aider de mon mieux. Grâce à mes contacts au sein de l'Ordre. Grâce à ce que je sais de mon père et de ses amis. Mais que Roméo ne se leurre pas : je ne le fais pas pour lui. Mais pour mon amie. Et notre alliance cesserait le jour même où je viendrais à penser qu'il pourrait se montrer néfaste pour Eden. Julian parie que cela arrivera. Moi... Disons que, à force de le fréquenter ces dernières années, j'ai la faiblesse de considérer Roméo peut-être pas comme un ami mais du moins comme un homme bien. J'espère juste ne pas me tromper.



Roxanne Granger




Quand j'étais petite et vivait encore dans l'enceinte de l'Ordre, j'entendais souvent chanter les louanges de cette si éminente et loyale scientifique. Celle sans qui, à en croire mon père et ses amis, rien n'aurait jamais été possible. Est-ce vraiment à elle que l'on doit ces horreurs d'exorcismes dont les Exorcistes ne cessent de se glorifier ? Si cela est vrai alors je ne peux que mépriser cette femme ! Comment peut-on ainsi mettre ses talents au service de la plus injuste et inhumaine des causes ? Les sorciers ne sont peut-être pas des anges et nombre d'entre eux sont en effet néfastes mais pourquoi s'abaisser ainsi et leur renier cette humanité dont ils ne sont pourtant pas exempts ? Non, jamais ne cautionnerais la froide science quand elle sert à détruire et à tuer plutôt qu'à construire et soigner ! Alors autant vous dire que de voir Eden accorder une si grande confiance à cette femme m'étonne autant que m'inquiète. Sans doutes le côté mère poule en moi mais je ne peux m'empêcher de craindre que Roxanne, comme visiblement bien trop d'autres, ne cherchent à manipuler ma sœur de cœur. Eden assure en riant que je me trompe. Que Roxanne n'est pas comme les autres. Désolée mais pour moi c'est loin, mais alors vraiment très loin d'être une évidence ! Quand on se pavane au bras d'un exorcisé et qu'on a enfanté un monstre comme Astrid difficile de croire que pareille femme puisse être bonne ! Mais si c'est vrai alors... alors peut-être Roxanne est-elle une solution idéale à mon problème de conscience. Puisque sa fille, je le sais, travaille vite et beaucoup trop bien sur l'épineux sujet des Entités... peut-être Roxanne peut-elle y parvenir elle aussi ? Et du genre plus vite et mieux ce serait parfait ! Je n'ai jamais parlé de mes doutes sur la nature d'Eden. Pas même à l'intéressée... Mais à elle... Disons que si je parvenais à lui faire confiance alors, oui, je le ferais. Si la science pouvait se montrer pour une fois source de paix et non de guerre...  




Gaëlle de Habsbourg




Quoi de plus tristement banale aujourd'hui que l'histoire d'une petite sorcière exorcisée et tombée en esclavage ? Certainement pas grand chose en effet. Et, là dessus je suis bien comme tous les autres, je m'attriste un moment et m'empresse d'oublier le suivant. Sauf que, cette fois, je ne peux pas. Parce que, Gaëlle, je la connais. Ou, pour être plus exacte, j'ai connu celle qui, jadis, était libre. Une petite sorcière fière de son sang et rebelle que son père, haut diplomate au sein de l'Ordre, se désespérait de voir jamais rentrer dans le rang. Et il avait apparemment raison de s'inquiéter. Du jour au lendemain Romy avait disparu sans laisser le moindre mot ou la moindre trace. Certaines rumeurs ont prétendu qu'elle avait fini par rejoindre la résistance, en aurait même épousé l'un des leaders, Damien Mayfair. Honnêtement cela ne m'aurait pas même étonné de sa part. Enfant elle jurait déjà qu'on ne l'exorciserait jamais et que, dès qu'elle le pourrait, alors elle aussi prendrait les armes. Romy semblait penser que telle était sa destinée. Alors comment, par tous les anges et les archanges, une fille aussi combative voir même belliqueuse à l'excès, a-t-elle pu finir esclave ? Et, là il faudra m'expliquer, comment a-t-elle pu passer d'un prénom à un autre et d'un mari à un autre ? Il m'est avis que cela n'est pas un hasard... et si les dires de Julian la concernant sont vrais alors c'est plus inquiétant encore. Lui semble persuadé que Gaëlle est liée elle aussi aux Entités. Et s'il ne l'a pas encore dénoncée à Astrid ce n'est que parce que, il en semble persuadé, Eden et elle seraient liées. Peut-être même bien par le sang. Et que, heureusement pour Gaëlle du coup, Julian protège encore trop bien Eden. Moi, ce qui m'intéresserait de savoir c'est où se trouve la vérité dans tout cet imbroglio aussi familial que magique ! Et comme ma mémoire, pourtant d'ordinaire si bonne, ressemble à un gros trou noir dès que je pense à mon ancienne amie Romy... Peut-être le mieux serait-il de voir directement avec la Gaëlle qu'elle semble être devenue. Je sens que je vais avoir mal au crâne moi !  





avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
Anissa Ghisolfini ~ Directrice de l'école de danse ~ ROME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Construction d'une école au Burkina Faso
» Projet : Un avion école de voltige, l'extra 300 L
» Votre avis pour une moto école
» Le grenier de... l'école
» L'école Mat d'Ouessant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chouchounettetest :: L'Enfer des Admins :: Les Chuppa Chups de Pv's :: La Plèbe-
Sauter vers: