Partagez|
MessageSujet: Stefano Renzi ~ Journaliste freelance ~ ROME Ven 30 Déc - 1:09
Admin
Stefano Renzi
ft. Cam Gigandet

Âge : 34 ans
Statut sanguin : Sang Pur
Situation conjugale : Divorcé, trois fois et depuis libre comme l'air
Métier/études : journaliste et le poil à gratter aussi bien des membres de l'Ordre que des Sorciers !
Entité abritée : aucune mais si j'en trouve une je la foutrais bien en bocal !
Pouvoir(s) : Occlumens
Arme(s) : rien ne vaut ma baguette mais par souci d'adaptation et de survie je ne quitte jamais mon Glock 22.
Aptitude(s) spéciale(s) : Il paraît que je n'ai pas mon pareil pour crocheter n'importe quelle serrure de ferraille ou plus perfectionnée d'ailleurs. J'aurais eu  de l'avenir dans une carrière de voleur je crois.
Signes distinctifs : plusieurs tatouages pour ce que cela vous regarde... et très légèrement bordélique aussi à ce qu'il s'en dit.
Caractère

Fouineur ~ Obstiné ~ Dragueur ~ Beau parleur ~ Hâbleur ~ Arrogant ~ Insolent ~ Irrespectueux ~ Possédant une morale on ne peut plus élastique ~ Colérique ~ Drôle ~ Charmeur ~ Susceptible ~ Athée forcené ~ Libertaire et libertin ~ Rancunier ~ Honnête...enfin selon ma conception du terme ~ Ambitieux ~

La Guerre & Moi

De la guerre j'ai vu tous les côtés et surtout les pires. Je n'avais pas dix ans que je vis mes parents, non pas se faire rafler, mais se faire descendre sous mes yeux. Est-ce que cela m'a marqué ? Dire le contraire serait mentir. Mais de là dire que j'en fus traumatisé, il ne faut pas non plus charrier ! Disons que cela ne fut que le premier de ces pas qui me conduisirent à l'évidente conclusion que les  guerres ne sont que des excuses, des jeux malsains dont les prétendus grands de ce monde se servent pour mieux asservir ceux qui leur sont inférieurs ou pour se défouler quand leur oisiveté les lasse. A mes yeux toutes les causes se valent... et ne sont que de piteuses et foutues excuses que je conchie royalement les unes comme les autres. Et si je me suis lancé, et spécialisé, dans le reportage de guerre ce n'est certainement pas pour soutenir l'un ou l'autre des camps mais pour mieux les dénoncer l'un et l'autre. Sorciers comme résistants ils se ressemblent bien trop et ne sont, pour moi, que des crétins égoïstes qui mériteraient que le peuple se révolte et les brûle tous ensemble dans un joli et gigantesque feu de joie. Je n'aime pas la guerre. Pas plus que je ne la déteste en fait. Ce ne sont que ceux qui la font qui me débectent profondément. Elle, si je devais dire ce qu'elle m'inspire je dirais qu'elle me permet de gagner de quoi vivre décemment alors...


Mon Histoire


Né dans une famille de sorciers aussi riches que décérébrés je grandis en recevant cette éducation qui aurait du faire de moi le parfait petit sorcier si fier de son sang qu'il serait prêt à prendre les armes pour aller combattre les si vilains membres de l'Ordre... Vraiment ? Hors de question ! D'une part car je n'ai jamais supporté que l'on me dise ce que je devais ou non faire et, d'autre part, même gamin j'étais assez malin pour savoir que cette guerre ne serait jamais la mienne. Pas envie  de crever la fleur à la baguette et drapé dans un honneur dont je n'aurais rien à foutre une fois bouffé par les vers au fond d'une immonde fosse commune ! Pourtant, lorsque mes résistants de parents furent tués par les miliciens et que je fus confiés aux si bons soin d'un couple de leurs amis, les Rookwood, je dois bien admettre que mes si grandes certitudes chancelèrent un moment. Et, oui, j'envisageais même à un moment de rejoindre cette Résistance que Matteo dirigeait de sa main de fer et sans, évidemment, le moindre sourire... Non mais quel bonnet de nuit celui-là ! Aussi rigide et droit que sa baguette... Et puis je n'avais qu'à regarder mon pote Roméo changer pour me convaincre que, définitivement non, cette guerre et moi ne coucherions jamais ensemble. C'est pour ça que, sans un mot ni le moindre gallion ou euro en poche, je me cassais peu avant mes seize ans. Des années d'errance que je mis à profit pour rouler ma bosse et, finalement, trouver le plus rentable des usages à ma langue aussi bien pendue qu'acérée. Je devins journaliste. De ceux qui ne plient devant personne et qui, tels des mercenaires, louent leur plume au plus offrant. Rapidement ce fut le ton insolent de mes papiers qui établirent ma réputation et firent de moi le gratte papiers honni des deux camps. J'avoue, je suis un chieur né et de mes articles j'assassine aussi bien la dictature de l'Ordre que j'égratigne cette Résistance dont je connais bien les rouages. Et si, aujourd'hui, j'ai décidé de me fixer à Rome c'est uniquement parce que je sais que c'est ici que se trouve la raison du retour des Entités. Personne ne croit à cette Prophétie, cette légende qui prétend qu'elles ont caché leur enfant parmi les humains... personne, sauf moi. Et je suis bien décidé à dénicher cet oiseau rare et à l'épingler à la vue de tous. Ce qu'en feront les foules ensuite ? Pas mon problème. Mon job, à moi, c'est de gueuler ces vérités que personne n'a le courage d'affronter !

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
MessageSujet: Re: Stefano Renzi ~ Journaliste freelance ~ ROME Ven 30 Déc - 1:11
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...


Roméo Rookwood



Lorsque mes parents se firent descendre ce fut à ses pères que je fus confié. Et le moins que l'on puisse dire c'est que, entre lui et moi, le courant passa presque immédiatement. Il faut dire que, questions conneries et filles, nous rivalisions d'ingéniosité voir rivalisions tout court dans le second des cas ! Mais si jamais une fille n'avait réussi à venir à bout de notre complicité je  sais que Roméo vécut moins bien les espoirs que son père Matteo mettait en moi. Il semblait persuadé que je ferais un bon soldat... voir un meilleur que son propre fils. Et lorsque je disparus je pense que si Matteo en fut déçu Roméo, lui, dut s'en sentir presque soulagé. Il retrouvait sa place de sale gosse unique, non ? Nous gardâmes contact un temps mais il devint vite évident que nous ne rêvions plus des mêmes choses. Lui était devenu un prince des nuits romaines qui enchaînait les conquêtes d'un soir et s'était, finalement, réellement lancé en guerre. Vraiment. Et, moi, j'étais devenu ce saltimbanque scribouillard qui ne se gênait d'ailleurs jamais pour dénoncer les actions si violentes de ses hommes. Alors autant dire que nos retrouvailles, juste après le retour des Entités, ne furent pas franchement des plus chaleureuses. Mais quelques bonnes bouteilles, un ou deux cigares et une bonne peignée et nous voilà redevenus potes comme cochons... ou presque. Nos vies différent énormément désormais. Et quand je dis ça je suis encore en dessous de la vérité ! Roméo, amoureux et père ? La bonne blague ! Celle qui l'est moins c'est que, sa petite chérie... Disons qu'elle m'intéresse pas mal. Voir trop. Et ce n'est pas forcément professionnel si vous me suivez bien... Je sais pas pourquoi mais je sens que mon vieux pote et moi on a pas fini de se foutre sur la gueule !  




Neil Corrigan



Le plus grand exploit de ce timbré ? Parvenir à me faire perdre mes mots... Sérieusement j'ai beau être le meilleur dans mon métier les mots viennent toujours à me manquer dès que je tente de qualifier ce gourou à la gueule d'ange que les foules adulent bêtement en évitant soigneusement de voir que c'est l'Antéchrist en personne ! Je dois bien reconnaître cela à Neil, il est aussi doué qu'intelligent et son ascension, fulgurante et sanglante, au plus haut de la pyramide de l'Ordre en est la preuve. Seulement voilà... Ces salades, moi j'achète pas ! Parce que je suis une fouine et que je sais ce qui se cache derrière la tronche du mec comme tout droit sorti d'un magazine de mode. Neil, c'est un putain de monstre qui ferait crever de jalousie le diable lui-même. Meurtres politiques, personnels ou même gratuits, ce psychopathe semble varier les plaisirs tant que ceux-ci sont aussi sadiques que pervers. Tous ces opposants, ont soit subitement rallié sa cause soit mystérieusement disparu. Tout cela empeste la corruption, la coercition et le meurtre non ? Et si je m'écoutais, ce que je fais toujours d'ailleurs, je dirais que devenir Grand Maître de Rome n'était que la première des étapes du plan de ce cinglé. Peut-être même bien que ce mariage de taré qu'il entend contracter avec sa sœur a bien d'autres implications que l'assouvissement de ses désirs malsains ? Si son adorable Eden est bien l'enfant des Entités alors la puissance qu'elle abrite est phénoménale... et tout à fait le genre d'arme que Neil doit rêver de posséder, non ? En tous cas je ne dois pas être loin de la vérité car, de toute évidence, le bonhomme ne peut pas m'encadrer ! Et je parie que, à la première occasion, il se ferait une joie de me faire ma fête. Dommage pour lui j'ai d'autres plans ! Comme parvenir à trouver les preuves qui les feront tomber ces potes maboules et lui ? Ouais, ça doit être ça. Je vais prendre mon pied à le faire chuter celui-là !



Eden Corrigan




C'est fou ce qu'on peut apprendre sur une personne sans même l'avoir seulement vue autrement qu'en photos ! Eden, la si troublante Eden... Je ne savais d'elle que ce que la réputation de son frère, plus encore que la sienne, en laissait deviner. Une gosse de l'Ordre. Une princesse pourrie gâtée qui avait joué sa snobinarde et rejeté les chances qu'on lui offrait pour s'en aller jouer les ballerines... Mouais... Autant vous dire que je n'avais pas franchement la plus haute opinion de celle que je n'imaginais que comme la pire des pimbêches et des mijaurées ! Alors vous imaginerez peut-être la claque que je  me mangeais quand, enfin, je la rencontrais... Cette fille c'est un putain de rayon de soleil dans un monde de ténèbres ! C'est comme un océan de douceur qui, en une fraction de seconde, peut se muer en le plus adorable des typhons ! En tous cas ce n'est certainement pas cette bécasse trop fragile que tant de gens semblent voir en elle... les hommes de sa vie en premier d'ailleurs. Sérieusement, entre son pervers de frère qui veut l'épouser et Roméo à qui elle a eu l'inconscience de faire un môme... Je ne comprends même pas comment elle ne s'est pas encore fait sauter la cervelle ! Cette femme enfant est comme le premier prix d'une tombola infernale qui la dépasse pourtant totalement. Et, même si j'espère franchement me tromper, mes premières recherches semblent prouver qu'elle est encore bien plus que cela. Genre cet enfant des Entités que je cherche ? Si j'ai raison alors le journaliste en moi hurle de la livrer à la plèbe comme je l'avais prévu. Oui mais... Mais l'homme en moi a quelques difficultés avec cette idée. Sans compter que je doute que mon vieux pote Roméo me laisse faire... Mais, de vous à moi... Eden mérite mieux que mon dragueur de pote, non ?




Tosca L. Gotti




Donc, si je résume... Selon mon vieux pote Roméo je ne devrais pas m'approcher de sa femme... mais pas non plus de sa si mimi tempête de bras droit ? Il veut pas me faire une liste des femmes que je peux approcher sans risquer de m'en manger une ? Parce que là ça commence à devenir sérieusement compliqué quand même ! Et puis Tosca a beau être à croquer je ne m'y risquerais pas. Bien trop peur qu'elle m'arrache les dents et s'en fasse un collier pour avoir osé la serrer d'un peu trop près... Oui, cette nana pourrait presque me faire peur... quand elle ne me fait pas hurler de rire. En fait, j'adore cette minuscule boule d'énergie toujours prête à aider les gens quand bien même elle ne le fait jamais qu'en grognant. Et puis, pour l'avoir vue combattre, je peux dire que la dame en a de plus grosses que bien des mecs que je connais et à qui elle pourrait facilement donner une petite leçon ! Oui, j'adore Tosca. Peut-être parce que son franc parler n'est pas sans me rappeler le mien. Peut-être aussi parce que j'admire et respecte le courage et la force de caractères qui ont du être les siens quand elle décida de planter l'Ordre pour mieux venir rejoindre la Résistance... Et c'est là que le bât blesse mes cocos ! Si certains semblent douter de la loyauté de cette ancienne fille de l'Ordre je pense, pour ma part, que Tosca ne sert que sa propre cause. Et que cette petite voyante en sait beaucoup, mais genre vraiment beaucoup plus, sur ce qu'il se passe et agite le monde qu'elle ne consent à le dire. Je crois d'ailleurs qu'elle savait pour tout ce qui est arrivé ! Et qu'elle sait déjà tout ce qui arrivera ! Pourquoi se tait-elle alors ? Voilà la question à laquelle je me promets de répondre et tant pis si pour cela je dois la mettre en pétard. Elle est mimi quand elle grogne, non ?





avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
Stefano Renzi ~ Journaliste freelance ~ ROME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les gladiateurs et les jeux de la Rome antique
» Rome, phare du sunnisme
» Sword of Rome (GMT Games)
» [CR] Sword of Rome (à 3)
» Hamilcar : une extension pour Hannibal, Rome vs. Carthage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chouchounettetest :: L'Enfer des Admins :: Les Chuppa Chups de Pv's :: La Plèbe-
Sauter vers: