Partagez|
MessageSujet: Marion ~Premier Lieutenant ~ PARIS Ven 30 Déc - 0:58
Admin
Marion
ft. Troian Bellisario (négociable)

Âge : 30 ans
Statut sanguin : Elle ne sait pas
Situation conjugale : Célibataire
Métier/études : Elevée par Gaïa de Habsbourg, au sein de la Résistance
Entité abritée : aucune
Pouvoir(s) : Sorcière brillante
Arme(s) : Préférence pour les armes blanches
Aptitude(s) spéciale(s) : Une vraie petite anguille
Signes distinctifs : Une épée tatouée sur son poignet droit
Caractère

Bien trop d’hommes et de membres de l’Ordre ont cru pouvoir faire tomber cette petite Résistante fluette, qui sait jouer de son apparence pour mieux tromper l’ennemi. Elle est l’un des soldats les plus redoutables de la capitale et manie aussi bien les armes que la baguette. Intelligente, discrète et intuitive, bien malin celui qui parviendrait à la rouler dans la farine. Mesurée et observatrice, elle n’est pas du genre à foncer tête baissée et pense toujours ces vérités qu’elle finit par asséner, sans la moindre pitié. Franche jusqu’au bout avec ceux de son camp, fausse jusqu’au bout, avec ceux dont elle veut la perte. C’est quelqu’un de loyal, qui donnerait absolument tout aux deux hommes les plus importants dans sa vie, Adrien et Max. La morale ? Elle suit la sienne, ça lui suffit amplement, dans un monde qui ne semble plus en avoir aucune.

La Guerre & Moi

Tout comme Adrien et Max, la guerre est son quotidien depuis toujours ! Elle n’a jamais connu ses parents, n’a jamais eu de nom de famille, a grandi dans une ruche et se montrera prête à tout, pour défaire l’Ordre ayant mis en place, tout ce qui lui a volé son existence. C’est une affaire plus personnelle qu’idéologique, dans le fond et elle est bien assez lucide pour s’en rendre compte. Sa famille se résume à ces gens qui l’ont sauvée, quand elle n’était qu’une enfant et à ceux qui l’ont vu grandir. Sa famille, c’est la Résistance ! Et la guerre, c’est tout sa vie, pour l’instant…


Mon Histoire

La guerre entre l’Ordre et les Sorciers a fait bien des victimes et certaines, à peine nées, en faisait déjà les frais. Ce fut le cas de Marion, abandonnée un soir de printemps, dans un quartier résidentiel parisien. Un bébé déposé dans un carton en pleine nuit ? Quelle chance pour que ce ne soit pas la lâcheté d’une sorcière ? C’est en tout cas ce que présumait bien souvent la police, en découvrant ces orphelins et Marion ne fit pas exception à la règle. On la conduisit immédiatement à la pouponnière de la principale Ruche parisienne, véritable petit observatoire, où l’on décidait très vite du sort d’un enfant, pour peu que des pouvoirs se manifestent en lui.

Ce fut le cas très jeune, pour Marion, prénommée par l’une de ses geôlières, en référence à une vieille actrice, qui s’était élevée contre l’Ordre, à ses débuts et que la forcenée de l’Ordre ne pouvait évidemment pas encadrer. Sorcière et… Maladroite !  Autant dire que la petite brindille était le souffre-douleur préféré de ses tortionnaires, comme de ses camarades, à la Ruche. Une enfance difficile qu’elle n’est pas prête d’oublier… Et pour laquelle elle n’est pas prête de pardonner.

C’est Gaïa de Habsbourg, qui la libéra et lui donna une nouvelle vie… Et sa première paire de lunettes, ce qui effaça comme par magie sa pseudo maladresse. Elle se révéla une petite fille acharnée au travail, avide de faire ses preuves, s’entraînant sans relâche et dans le même temps, aussi timide que discrète. Elle avait beau s’attirer l’attention et l’affection de Gaïa, elle n’avait pourtant pas vraiment d’amis, à l’exception de Max, ce garçon qui s’était tout de suite comporté comme un grand frère et un protecteur envers elle. Un soutien qui ne l’aidait pourtant pas à sortir de sa coquille, une fois l’adolescence venue. La plupart du temps, elle regardait les autres de loin, quand l’heure n’était plus à travailler, mais à s’amuser. Et lui tout particulièrement, Adrien. Il était une sorte de héros pour elle, un modèle, un exemple. Et puis, le fait qu’il soit le fils de Gaïa le transformait presque en divinité, pour la jeune fille… Le garçon intouchable, le garçon qui ne la regardait pas, celui qui n’avait d’yeux que pour Ophélie, jusqu’à ce que cette dernière disparaisse.

Il finit pourtant par la voir, par la remarquer. Mais il était déjà chef d’escadron. Discrète et efficace, une véritable petite anguille, qui pouvait parvenir à se faufiler n’importe où, doublée d’un sacré caméléon. La discrète petite souris du QG se transformait en actrice prête à tout, pour les missions. Elle et Max devinrent ses plus fidèles hommes, jusqu’à être élevés aux rangs de premiers lieutenants, quand Adrien prit enfin les rennes de la Résistance Française. Quelques années plus tard, plus que son bras droit, c’est sa maîtresse, qu’elle devint, sans pour autant ne jamais lui demander le moindre engagement. La place qu’il lui donnait lui convenait… Elle serait toujours là, pas les autres !

Désormais, elle est l’une des seules à être complètement dans le secret, du véritable statut d’Adrien, infiltré au sein de l’Ordre. Et elle dirige la Résistance Français, conjointement avec Max.

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
MessageSujet: Re: Marion ~Premier Lieutenant ~ PARIS Ven 30 Déc - 0:59
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...

Adrien de Habsbourg



Beaucoup de gens s’imaginent comprendre ce qu’il peut y avoir entre Marion et Adrien. En réalité, peu approche de la vérité. Si elle en est amoureuse ? Ca va peut-être au-delà de ça. Il a longtemps été son idéal. Elle est persuadée, au fond d’elle, qu’elle sera la dernière à ses côtés. Il ne lui a jamais rien promis, mais elle ne le lui a jamais rien demandé. Etre sa meilleure amie, son bras droit, lui suffit pour l’instant. Elle pense le connaître mieux que personne, le comprendre mieux que personne. Et c’est peut-être vrai. Après tout, elle a passé toute sa vie à l’observer, de loin, de près et même de très près, pendant cette période, où elle fut sa maîtresse. Une chose est sûre, c’est qu’elle lui sera toujours loyale. La guerre, c’est auprès de lui qu’elle entend la gagner… Ou même la perdre, si le destin finissait par se jouer d’eux. Aucune importance, tant qu’elle se tient à sa droite.



Maxime Rey Weber




Ils se ressemblent beaucoup et tiennent désormais les rennes de la Résistance française, conjointement et sous le commandement secret d’Adrien, infiltré auprès de l’Ordre. Ce secret les rapproche encore. Mais en avaient-ils vraiment besoin, pour se considérer comme frère et sœur ? Pas vraiment. Ils ont vécu les mêmes choses, doivent la vie à la même femme et ont grandi ensemble. Il a toujours été son protecteur, son appui le plus solide, un véritable frère… Et pas au sens que peu l’entendre un cinglé du style de Neil Corrigan ! Entre eux, c’est platonique, ça l’a toujours été et ça le sera toujours. Pas de jalousie, juste de l’inquiétude, l’un pour l’autre, souvent. Seul ombre au tableau ? Tosca ! Max lui fait confiance, Marion, non ! Ca ne l’empêche pourtant pas de se comporter comme une tante avec Camille, la fille cachée de Max et Tosca.



Romeo Rookwood




Le cousin d’Adrien et désormais leader de la Résistance romaine a toujours eu un don certain pour l’agacer, même si dans le fond, elle ne peut s’empêcher d’éprouver une certaine affection pour lui. Romeo, c’est l’archétype même des hommes qui lui font lever les yeux au ciel. Il a tenté de la draguer, oh oui, mais qu’après avoir remarqué l’intérêt d’Adrien pour elle. Pourtant, il l’avait déjà rencontrée, à Paris, pendant ses visites… Mais ne lui avait pas jeté un seul regard. Simple jalousie et désir de provocation et elle ne s’est pas laissée prendre. De toute manière, elle sait pertinemment que celle qui se laissera toucher par Romeo, n’aura plus aucune chance réelle avec Adrien… Et le jeu n’en vaut certainement pas la chandelle, quel que soit la douleur à l’égo de Romeo Rookwood. Le torchon a quand même tendance à brûler, dernièrement, entre le leader romain et Marion. Elle n’a pas apprécié du tout son ingérence lors d’une mission qui leur appartenait, à Paris… Et apprécie encore moins de penser, que c’est encore à cause de Tosca, évidemment ! Si elle a tenté d’ouvrir les yeux à Romeo sur son bras droit, elle craint fort d’avoir pourtant échoué. Tant pis pour lui, il ne pourra pas dire, qu’elle ne l’avait pas prévenu !




Damien Mayfair




Adrien se méfie de son cousin, le leader de la Résistance anglaise et c’est raison est suffisante aux yeux de Marion, pour l’être également. Depuis la rafle d’Adrien, elle est cependant obligée de traiter avec lui et cela n’a rien pour lui plaire. Violent, dangereux et complètement fou… Voilà ce qu’elle pense de lui ! Et les bras de fer et joute verbal entre ces deux là, risquent fort de ne pas s’affadir avec le temps ! S’en faire un ennemi serait sans doute une grave erreur et elle sait pertinemment que ce qu’elle peut se permettre avec Romeo, n’est pas de mise à Londres. Adrien lui a confié la mission de garder un œil sur Damien et de maintenir le dialogue, autant que faire ce peu. Et elle entend bien mener cette mission à bien. Après tout, la petite anguille, c’est elle ! Et elle pourrait bien finir par tenter un rapprochement avec ce psychopathe en herbe, pour servir les intérêts de son véritable chef.  





Lucy Black




Non, elle n’a pas été ravie de voir débarquer Adrien, un beau jour, avec cette gamine. Et elle a très vite compris, que cette petite peste allait leur attirer des ennuis ! Ca a commencé par créer un désaccord avec entre Maxime et leur leader. Et si Max avait totalement raison, en arguant du fait que Lucy n’avait rien d’un soldat, Marion s’est tout de même appliquée à arrondir les angles et à calmer le jeu, entre les deux hommes de sa vie. Parce que la manière dont Adrien la regardait, malgré le dédain qu’il affichait, quand la gamine s’amusait à provoquer l’homme en lui, Marion ne l’avait pas manqué, elle. Elle a su bien avant lui, que Lucy serait sa perte. Mais malgré tout, elle n’a jamais pu s’empêcher d’éprouver une certaine tendresse, pour cette gamine perdue. De toute manière, quoi qu’il se passe entre elle et Adrien, Marion ne se sent pas menacée, jamais. Il y a des passions auxquelles on ne peut que se brûler les doigts. Et c’est ce qu’il y a, entre Adrien et Lucy.




Tosca L. Gotti




Elle s’en est toujours méfiée comme de la peste, même si Tosca s’est attirée la confiance de Romeo, Adrien et même Max. Mais que peut-on attendre de cette fille, élevée au sein du Nouvel Ordre, ancienne tueuse de sorcier, qui tourne soudainement casaque pour se pendre au bras du plus grand dragueur de tous les temps, du côté de la Résistance ? Si Marion se fiche de ce que Tosca peut bien traficoter avec Romeo, elle n’a pas du tout apprécié ce que le bras-droit du leader romain, a infligé à celui qu’elle considère comme son frère. Le séduire puis le planter, avec une gamine sur les bras. Camille, la fille cachée de Tosca et Max… Malgré la méfiance qu’elle éprouve pour la mère, qui ne s’occupe d’ailleurs pas vraiment de l’enfant, Marion aime cette petite fille comme si elle était de sa famille, comme si elle était véritablement sa tante et même, une maman de substitution, bien trop souvent. Des raisons de ne pas aimer Tosca, Marion en avait déjà des tonnes et la manière dont cette dernière a mis la vie d’Adrien en danger, ces derniers temps, n’a finalement été que la cerise sur le gâteau. Cette fois, elle a délié sa langue et a dit ce qu’elle pensait, autant à Romeo qu’à Max ! Ils ne veulent pas entendre ? Très bien ! Elle se chargera elle-même de garder à l’œil, cette épine dans leurs pieds à tous.  





Gaëlle de Habsbourg




Elle l’a su, au moment même où elle a surpris le premier regard fasciné, qu’Adrien a posé sur elle. Adrien regardait cette fille tombée du ciel, comme Marion le regardait lui. Gaëlle entrée dans leur vie, il ne l’a plus jamais touchée et elle a accepté sans rien dire, d’être reléguée du rang de maîtresse, à celui de meilleure amie. Avait-elle seulement le choix ? Ou aurait-elle du ruer dans les brancards, comme le faisait Lucy, cherchant tous les moyens de discréditer la nouvelle reine de la résistance ? Parce que c’est ce que Gaëlle est vite devenue. Tout le monde l’aimait et Adrien plus encore. Il l’a épousée, alors même qu’il avait toujours juré ses grands dieux, qu’il ne passerait jamais la bague au doigt d’une femme, en pleine guerre ! Ce que Marion éprouve finalement pour Gaëlle ? Pas de haine, pas du tout. Adrien l’aime, elle se doit donc de la protéger au mieux… Une mission qu’Adrien a pourtant confié à Lucy, le jour J ! Et qui a probablement conduit, d’une manière ou d’une autre, à ce que Gaëlle soit raflée, elle aussi et finalement, mise en esclavage. Marion n’a pourtant jamais renoncé. Elle aidera à faire libérer la femme d’Adrien, même si elle doit y laisser la peau. De toute manière, elle l’a déjà dit et en est toujours convaincue. Elle sera toujours à la droite d’Adrien, quelle que soit la femme qui partage son lit !  




avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
Marion ~Premier Lieutenant ~ PARIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le premier New York-Paris !!!
» Programme des tournois Wakfu TCG Septembre 2010 – Février 20
» Les officiers sous Napoléon -- votre patronyme
» Moving to Paris
» 17/10 - PTQ Paris - Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chouchounettetest :: L'Enfer des Admins :: Les Chuppa Chups de Pv's :: La Résistance-
Sauter vers: