Partagez|
MessageSujet: Julian Moriarty ~ Milicien ~ LONDRES Ven 30 Déc - 0:48
Admin
Julian Moriarty
ft. Francisco Lachowski

Âge : 24 ans
Statut sanguin : sorcier volontairement exorcisé
Situation conjugale : célibataire malgré moi
Métier/études : ancien danseur et nouveau lieutenant d'Astrid à Londres
Entité abritée : aucune
Pouvoir(s) : grâce à Astrid je peux détecter un Elu et son Entité dès que j'en croise un. Super pratique ... pour moi !
Arme(s) : Tout ce que l'Ordre met à notre disposition et il y en a du choix ! Ma préférence ? Les armes blanches !
Aptitude(s) spéciale(s) :  Doué en interrogatoires, souvent violents je l'admets et spécialiste des combats rapprochés.
Signes distinctifs : au choix
Caractère

Violent ~ Haineux ~ Rancunier ~ Franc mais pas toujours des plus honnêtes et la nuance est importante ~ Sportif ~ Passionné ~ Déterminé ~ Stratège ~ Colérique ~ Capricieux ~ Epicurien ~ Sociable ~ Manipulateur ~ Possessif ~ Sanguin ~ Provocateur ~ Orgueilleux ~

La Guerre & Moi

C'est la guerre qui m'a formé, fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui. Et si cela en choque certains, honnêtement, je m'en contrefous éperdument ! Leur problème, pas le mien ! Est-ce que la guerre est une horrible meurtrière qui laisse sur le carreau plus d'un innocent ? Peut-être mais... et alors ? La fin justifie toujours les moyens ! Voilà bien une leçon que j'ai retenue de toutes mes années passées à me soumettre à la discipline et à la rigueur de fer de la danse classique ! Celle que j'applique toujours aujourd'hui que me voilà devenu soldat. La guerre ? Je crois bien que je l'aime cette garce. En fait j'en suis même certain ! Parce qu'elle me permet d'assouvir mes plus viles et basses pulsions. Parce qu'elle sert, à la perfection, ces ambitions que je ne cesse de me découvrir. Et parce que je sais que, dans ce nouveau monde en train d'émerger, seuls ceux qui l'auront fidèlement servie pourront survivre. Et, moi, je n'entends pas me contenter de survivre ! Je veux régner !


Mon Histoire




Il y a maintenant un siècle mes grands-parents paternels, Lila et Joshua Moriarty, furent parmi les premiers à avoir été condamnés au bûcher. Parce qu'ils faisaient partie de ces monstres, de ces Elus qui abritaient en eux une Entité. Pour leur part il s'agissait de Behemot le glouton... est-ce pour cela que, plutôt que de se laisser mettre à mort, ils préférèrent se dévorer l'un l'autre ? A ce que j'en sais, non. Ces ancêtres ayant poussé la démence jusqu'à son paroxysme en ayant été, toute leur satanée vie, cannibales... Autant vous dire que, consciemment ou pas, c'est sans doutes à eux que je dois le fait d'être un végétarien plus que convaincu ! Et un adversaire acharné de tout ce qui peut porter en lui la moindre petite goutte de magie ! Je hais la Magie ! Je hais les Sorciers ! Et j'emmerde les Entités et leurs putains d'hôtes ! C'est clair pour tout le monde ?

Pourtant, mes parents, tous deux sorciers, auraient bien aimé me voir prendre un tout autre chemin... Celui que, toute mon enfance, ils avaient tenté de dessiner pour moi. Puisque mes pouvoirs s'étaient éveillés lorsque je n'étais qu'un gros bébé joufflu, ils avaient décidé de m'entraîner, de faire de moi l'un des plus puissants sorciers de tous les temps. Et, oui, ils rêvaient de me voir rejoindre la Résistance et, pourquoi pas, même en prendre la tête. Alors autant vous dire que lorsque je leur annonçais, à seize ans, que j'entendais devenir danseur à l'opéra leur déception n'eut d'égale que leur fureur ! Mais je ne leur laissais pas le choix et partis sans plus jamais me retourner.

J'ai donc rejoint Rome où se trouvait désormais le seul corps de ballet digne de ce nom. Et que celui qui pense que danser n'a rien de virile vienne donc m'en toucher deux mots ! Et il verra que la souplesse et les muscles acquis pendant toutes mes années à danser m'ont rendu bien assez agile, rapide et puissant pour que je lui démolisse la gueule sans même en être essoufflé ensuite ! Rome donc... Franchement j'ai adoré les années passées là-bas. C'est là que j'y rencontrais mes deux meilleures amies. Même si,k aujourd'hui, il ne m'en reste guère plus qu'une Anissa. Eden, elle, refuse de me parler et si elle pouvait éviter de me voir je crois qu'elle en serait ravie. C'est pourtant pour elle que j'ai fini par rejoindre le Nouvel Ordre ! Mais elle refuse de comprendre... un jour peut-être. Un jour sûrement.

En attendant je mène ma vie et, je dois bien le dire, graviter dans les plus hautes sphères du pouvoir est encore plus grisant que de virevolter sur une scène ! Pour prouver ma loyauté à l'Ordre j'ai demandé moi-même à être exorcisé. Et accompli bien des choses qui devraient peser sur ma conscience... si seulement j'en avais encore une ! Ce qui n'est pas le cas. A croire que servir sous les ordres de la piquante Astrid a fini par m'endurcir et réveiller le monstre en moi. Et il y a tant de choses que le soldat que je suis devenu rêve d'accomplir ! Tant de sorciers à martyriser ! Tant d'Entités à éradiquer... Peut-être bien celle de Rookwood en premier d'ailleurs ! Un vieux compte à régler ...

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
MessageSujet: Re: Julian Moriarty ~ Milicien ~ LONDRES Ven 30 Déc - 0:49
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...

Eden Corrigan



Elle n'était qu'une enfant de quinze ans qui ignorait absolument tout de ce monde dans lequel, du jour au lendemain, elle se retrouva plongée lors de son arrivée à Rome. Son petit air renfrogné, ses grands yeux toujours si froids quand ils ne reflétaient pas la plus grande des perditions... Evidemment que cette fille me toucha. Et, au départ, j'étais heureux de cette amitié qui se tissait doucement entre nous. Mais tout évolue et mes sentiments aussi. Et lorsque, pour la toute première fois, elle et moi avions dansé ensemble... cette alchimie si parfaite entre nos corps... cette osmose que je ne pensais pas même possible... Le sale con que j'étais tomba amoureux. Et se prit une grande claque dans sa face quand il comprit que son amie lui préférait un sorcier de dix ans son aîné qui empestait le souffre et la poisse à des kilomètres à la ronde ! A lui, à ce Rookwood de malheur, elle avait tout donné. Son corps, son cœur et, même, un fils ! Et ce faisant mon amie s'était perdue... avait commencé à verser dans un univers magique et guerrier pour lequel, j'en suis persuadé, elle n'est pas faite ! Eden, c'est une ballerine de cristal que la guerre achèvera de briser... A moins que je ne parvienne à la ramener à la raison.  Mais, quoiqu'elle en pense aujourd'hui, Eden est mon amie. C'est pour elle, pour la protéger malgré elle, que j'ai rejoint l'Ordre ! Et si j'y ai depuis trouvé ma place sans qu'elle n'y soit pour rien cette fois, je dois bien dire que je ne désespère pas que nos entrevues, pas assez fréquentes à mon goût et sans doutes bien trop au sien, puissent nous aider à retrouver cette complicité et cette amitié qui étaient jadis nôtres. Voir plus si affinités ? Disons simplement que si elle se décidait à le vouloir je ne dirais pas non.  Sinon je serais déjà heureux d'être cet ami sincère et loyal, lui. Tout le monde manipule Eden pour mieux servir ses intérêts propres. Pas moi. Pourquoi ne le comprend-elle pas ? Moldue je l'ai aimée. Et si mes soupçons la concernant se vérifiaient et qu'elle soit non seulement une sorcière mais aussi une Elue... je la protégerais tout autant. Amie ou amante Eden compte pour moi ! Elle ferait bien de le réaliser : je ne suis pas et ne serai jamais son ennemi ! Peut-être même l'un des rares à réellement ne lui vouloir que du bien...






Astrid Granger




La plupart des gens détestent, quand ils ne la craignent pas, cette petite brindille à la chevelure de feu qui se trouve aujourd'hui être ma supérieure directe. Et je crois que je peux les comprendre. Astrid est absolument horripilante, aussi cassante que vexante et je me demande s'il existe une seule personne au monde qui n'ait pas, au moins une fois, eu la plus furieuse des envies de lui défoncer son crâne bien plein ! Pourtant, j'adore cette fille ! Vraiment. Quand Neil, sans doutes un peu trop conscient des sentiments que j'avais pour sa sœur, commença à me mener la vie dure à Rome c'est Astrid qui me proposa, spontanément, de la rejoindre à Londres. Ce fut même elle qui m'exorcisa... et, une fois n'est pas coutume, elle le fit avec toute la douceur dont elle est capable. Je ne sais pas pourquoi mais elle semble avoir décidé de me prendre sous son aile aussi sombre que protectrice. Et, oui, elle et moi sommes devenus amis. D'excellents amis même. Et c'est pour cela, parce que je connais la femme derrière le monstre que je supporte tous ses excès et ses si nombreux défauts. Tous les deux nous complétons très bien et,l'une de ses premières mesures quand elle fut nommée Grand Maître de Londres, fut de faire de moi son premier lieutenant. Au grand dam des deux autres qui n'approuvèrent visiblement pas mais qui n'eurent pas d'autres choix que de plier. Parce que quand Astrid veut quelque chose, elle se donne toujours les moyens de l'obtenir et, ça, j'adore ! Et, quand il lui arrive de vous accorder sa confiance et son amitié, alors elle peut se montrer la plus loyale des femmes ! N'est-ce pas à elle que je dois cette capacité de pouvoir déceler la présence de n'importe quelle entité ? Elle dit qu'elle n'a fait qu'éveiller ce que j'ai hérité de mes grands-parents... peut-être. Mais c'est là une capacité dont j'entends faire le pire des usages. Et, je suis prêt à le parier, c'est très précisément ce qu'elle veut ma peste rousse adorée ! Quand je vous dis qu'elle et moi sommes faits pour nous entendre ! Astrid et moi ? Deux sales gosses qui entendent bien jouer les pires et les plus mortels des tours à leurs ennemis.





Roméo Rookwood




Entre lui et moi le contentieux ne date pas d'hier... En fait, dès la première fois où je le vis je crois bien que je l'eus en horreur. Lui, ce sorcier assez hypocrite pour vivre comme le plus parfait des Moldus quand, dans l'ombre, il dirige rien de moins que la Résistance romaine... Comment Eden peut-elle seulement faire confiance à un homme dont la vie toute entière n'est qu'un gigantesque mensonge, une sinistre supercherie ? A un homme qui, de surcroît, voue la plus parfaite des haines à tout ce qui porte le nom de Corrigan ! C'est évident qu'il ne fait jamais que se servir d'elle ! Roméo Rookwood, aimer ? Laissez moi rire ! Hormis sa propre personne je ne le crois pas même capable du moindre sentiment... Et je ne me suis d'ailleurs jamais gêné pour lui dire en face ce que je pensais de lui ! Et si cela me valut quelques sacrées fractures et contusions je suis assez fier de lui en avoir rendu la plupart. Hier Roméo se moquait du danseur énamouré en moi... Je serais curieux de savoir ce qu'il pensera aujourd'hui du Milicien forcené et plus que jamais déterminé à non seulement le démasquer auprès d'Eden mais, surtout à les envoyer son Entité et lui rôtir en Enfer ! Je conchie les sorciers, je conchie plus encore les Elus comme lui ! Et si je n'ai encore confirmé à personne le statut d'Elu de Roméo ce n'est que pour une seule et unique raison : si quelqu'un doit faire chuter ce connard ce sera moi ! Oh je sais bien que Neil en crève d'envie mais, désolé pour lui, Rookwood est à moi. Et s'il pense que ses pouvoirs de sorcier et d'Elu suffiront à me vaincre je lui réserve quelques petites surprises de mon cru. Et je parie qu'il ne les appréciera pas.





Gaëlle de Habsbourg




Les plus grandes découvertes naissent, le plus souvent, du plus inattendu des événements. Une pomme qui tombe d'un arbre... et, dans le cas de Gaëlle, d'une mission plutôt saugrenue que me confièrent Nathaniel et Astrid. Eux qui prennent, quotidiennement, le plus grand des plaisirs à humilier et ravager cette femme, attendaient de moi que je la teste. Comprenez par là qu'ils voulaient que j'use de mon don si particulier pour vérifier si, oui ou non, Gaëlle était l'une des Elues. Ma réponse officielle, et qui ne manqua pas de les décevoir, fut négative. L'officieuse, en revanche, est bien plus mitigée. Pour mener à bien ma mission j'ai passé un mois entier avec Gaëlle. Trente jours et tout autant de nuits et, je dois bien l'admettre, je pris du plaisir à jouer mon rôle pourtant infect. Oui, j'ai usé et abusé de ses charmes. Oui, aussi, il a pu m'arriver de la frapper. Mais, pas pour les raisons que l'on pourrait penser. Dès que je l'ai vue quelque chose en elle m'a fait penser à ma si chère Eden. Cette fragilité apparente qui, j'eus l'occasion de le constater, ne dissimule que la plus ardente des déterminations. Cette façon de retrousser son nez et de froncer les sourcils quand elle ne comprend pas et que je surpris chez Gaëlle comme, bien des années plus tôt, je le surprenais chez Eden. Ca et mille et un autre détail qui me laissent, aujourd'hui, le plus étrange des arrières goûts. Deux apparences diamétralement opposées. Deux caractères qui ne pourraient, toujours en apparences, guère plus s'opposer. Et, pourtant, l'impression que si je les superposais l'une à l'autre je n'obtiendrais que les deux faces d'une même médaille. Quant à cette histoire de magie et d'Entité... J'ai toujours cru que ce que je ressentais en présence d'Eden était du à ce fils qu'elle a eu avec un Elu. Que la magie autour d'elle venait de son fils... Et si je m'étais trompé ? Non, d'ailleurs, ce n'est pas une hypothèse : je me suis planté ! Car l'aura magique qui ne cesse de nimber Eden je l'ai sentie aussi nimber Gaëlle. Légèrement différente mais pourtant semblable. Alors, oui, je sais que cela peut paraître fou mais une part en moi en est persuadée : ces deux femmes sont liées. Par une Entité, par le sang ou par les deux je n'en sais encore rien mais je trouverais !  






Adrien de Habsbourg




L'histoire de ce sorcier, ancien et si combatif chef de la résistance parisienne et devenu, par la magie de l'exorcisme et du conditionnement un toutou si prompt à lécher la semelle de ses nouveaux maîtres, cette histoire m'amusait follement ! Et de voir ma rouquine préférée se hérisser dès qu'elle le croisait ne faisait qu'ajouter à mon amusement ! Pour être franc, je crois même que j'ai cru, un temps, à la rédemption apparemment si sincère d'Adrien. En missions, où nous faisons souvent équipe, il ne m'a jamais donné la moindre raison de douter de sa récente mais si parfaite allégeance. Pire, je crois même que je commençais sincèrement à le considérer comme un ami.  Ne lui ai-je pas confié, alors que je l'entendais si bien pester contre la Résistance et notamment son cousin, Roméo Rookwood, ma haine viscérale pour celui-ci ? Oui, je me suis confié à cet homme ! Lui racontant ma vie... toute ma vie ! Et, aujourd'hui, je commence à penser que j'ai commis la pire des erreurs ! Parce que, dorénavant j'en suis certain, Adrien est un Elu. Et pas le moindre si j'en crois cette impression, si prégnante, qui m'envahit à chaque fois que nous nous croisons désormais. L'Entité en lui est puissante. Sans doutes l'une des plus puissantes que j'ai jamais ressentie... avec celle de son parfait connard de cousin évidemment ! La malédiction c'est visiblement une tare familiale chez eux ! Et les amours sulfureuses tout autant visiblement. Adrien était marié à Gaëlle... et, d'après mes recherches, il l'est toujours. Oh je sais bien que sa si médiatique et mirifique idylle avec Roxanne Granger semble inébranlable et que, par conséquent, quoiqu'il puisse arriver à son épouse cela devrait le laisser indifférent. Mais... et si tout cela n'était que de la poudre aux yeux ? Si l'Elu en lui était cet espion qu'Astrid, Nathaniel et Neil désespèrent presque de trouver ? Alors peut-être la carte Gaëlle pourrait-elle se révéler encore plus utile que je ne le pensais. Qu'Adrien se rassure : hormis avoir profité des charmes de son épouse et une profonde envie de recommencer je n'ai pas la moindre intention de livrer la jolie Gaëlle à ses bourreaux. Mais qui sait si un jour je ne le ferais pas ? Peut-être bien, un jour, aurais-je besoin d'Adrien et ce jour là alors lui et moi négocierons. S'il est repenti alors m'aider à faire chuter son cousin ne devrait pas le gêner n'est-ce pas ? Et, au cas où, disons que j'abattrais ma si belle dame de cœur. Je suis bien placé pour le savoir, le cœur est toujours la plus grande faille chez un combattant. Même chez le plus déterminé de tous !  




avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
Julian Moriarty ~ Milicien ~ LONDRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Citroen GT à Londres
» Orgie de QT a Londres en Aout
» Londres: où acheter?
» à propos du nabcast Radio Londres
» [offre de job à Londres]developpeur web junior

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chouchounettetest :: L'Enfer des Admins :: Les Chuppa Chups de Pv's :: Le Nouvel Ordre-
Sauter vers: