Partagez|
MessageSujet: Seth O'Connelly ~ Membre de l'Ordre infiltré ~ ROME Jeu 29 Déc - 21:20
Admin
Seth O'Connelly
ft. Gaspard Ulliel

Âge : 32 ans
Statut sanguin : Sang Pur
Situation conjugale : En couple avec Nina Mayfair
Métier/études : Infiltré dans la Résistance romaine... même si les choses sont bien plus complexes qu'elles n'y paraissent !  
Entité abritée : Parce qu'elle a un nom cette saloperie ? En tous cas elle ne me l'a jamais dit !
Pouvoir(s) : Occlumens & Hum... je réfléchis !
Arme(s) : Tout ce qu'un enfant de l'Ordre tel que moi a appris à manier... soit bien des choses.
Aptitude(s) spéciale(s) : hacker pro, voleur, polyglotte & co...
Signes distinctifs : De si nombreuses cicatrices que j'ai cessé de les compter.
Caractère

Froid ~  Calculateur ~ Revanchard ~ Sadique ~ Bagarreur ~ Discipliné ~ Menteur ~ Tricheur ~ Peu sociable je déteste les mondanités ~ Cynique ~ Moqueur et bien souvent méprisant ~ Déloyal  envers tous je suis néanmoins fidèle en amour  ~ Jaloux ~ Possessif ~ Déterminé ~ Ambitieux ~ Rusé ~ Opportuniste ~

La Guerre & Moi

Que ceux qui pensent réellement pouvoir échapper à la guerre s'empressent d'aller consulter ! Ou, mieux, qu'ils se pendent cela débarrassera la planète de quelques parasites tiens... La guerre, nous en sommes ses enfants bien plus que ses bras armés. La guerre c'est pour elle, et par elle, que nous nous sommes tous forgés. Et tenter de le nier est une pure connerie ! De celles qui finissent toujours par se révéler fatales. De celles que, surtout, je ne commettrais jamais ! Depuis ma plus tendre enfance j'ai su que je serais soldat. Et tout mon parcours n'a jamais fait que m'y préparer. Est-ce que j'aime cela ? La question ne se pose pas même à moi car je suis assez lucide pour savoir que je n'ai pas eu le choix. Et, contrairement à bien des abrutis utopistes, je ne rêve jamais de ce jour où enfin la guerre prendra fin. La vie n'a rien d'un songe qui finirait de la plus douce des manières ! La vie c'est un putain de combat ! Et il n'y a qu'une seule règle qui compte. Celle que la guerre m'a enseignée et à laquelle je ne dérogerai jamais : eux ou nous. Trahir ou être trahi. Tuer ou être tué. Perdre ou l'emporter. La guerre, c'est ça et rien d'autre. La guerre c'est ma vie alors autant en tirer mon parti.


Mon Histoire


Je suis un soldat. Sans doutes l'un des plus implacables et des plus déterminés qui soient. Mais, si j'avais eu le choix, alors j'aurais tout autant ne pas naître plutôt que de devoir subir ce semblant d'existence qui est aujourd'hui le mien ! Oui, si j'en avais seulement la possibilité, alors je remonterais le cours du temps et stériliserais de mes mains et de ma baguette mes inconscients de grands-parents. Ceux à cause de qui toute cette maudite histoire débuta. Venir au monde sur une planète vouée à la plus éternelle des guerres est déjà un fardeau en soi mais être le descendant d'un criminel irlandais, Caleb, et d'une sorcière qui se prenait pour un officier moldu de Scotland Yard et qui portait rien de moins que le nom de Gaunt... Allez me dire après cela que notre histoire, à mon frère aîné Nathaniel et moi, ne commençait pas sous les pires des auspices ! De ces amours crétines et infamantes naquit notre père Jason. Un pauvre type qui se retrouva bien vite orphelin quand les affaires criminelles de son père finirent par lui coûter la vie et quand son abrutie de mère, engagée dans la Résistance sorcière, finit cramée sur un bien beau bûcher. Nathaniel trouve que la promptitude de notre père à rejoindre l'Ordre fut une chance. Pour ma part je n'y vois que la lâcheté d'un homme qui préféra, toujours, nous envoyer nous mener ces combats qu'il n'eut jamais la force ni les compétences de mener seul ! Je hais mon père... en fait, non, ma haine est encore trop bonne pour lui. Lui, je ne fais que le mépriser.

Et il faut dire qu'il m'en donna toutes les raisons s'évertuant dès notre enfance à nous monter mon frère et moi l'un contre l'autre. Dès que l'un réussissait l'autre se voyait renvoyé à son propre échec.  Notre père, ce vieux con grassouillet, se repassait de ces rivalités qu'il ne cessait d'exacerber, attendant avec une malsaine impatience de les voir nous exploser à la face. Lui et sa potiche – et si cocue- épouse se prélassaient dans une oisiveté coupable que leur haute situation dans la pyramide de l'Ordre leur permettait si bien. Eux jouissaient impunément de tous les plaisirs de la vie tandis que Nathaniel et moi n'étions que des clébards qu'ils dressaient au combat. Je crois qu'un jour je les crèverai pour cela... Et pour la satisfaction qui fut la leur quand, lors de notre examen final à l'Académie, Nathaniel se révéla être le meilleur. Chose pour laquelle j'aurais presque pu me foutre si tout cela n'avait pas été qu'une putain de farce où je me dus de tenir le rôle du perdant agonisant. Nathaniel sortait de cette comédie auréolé de gloire et, moi, de la honte de l'échec. Et tout ça n'était qu'une putain de comédie ! Parce que Nathaniel avait noué la plus sulfureuse et solide des amitiés avec Neil et Astrid je me retrouvais à devoir jouer les figurants dans leur macabre et bien ambitieuse pièce... Eux aussi me le paieront !

Mais comme je ne suis pas homme à me laisser ni abattre ni botter en touche je tirais parti de mon sort. Et, déterminé à un jour récupérer ce qui m'est dû, je consens pour l'instant à suivre les plans désastreux de ceux que j'ai de plus en plus de mal à feindre de voir en alliés. Avec Nina nous avons donc consenti à devenir leurs cobayes, recevant en nos chairs ces putains d'Entités qui depuis nous bouffent littéralement de l'intérieur. Et peu importent bien ces pouvoirs que nous avons acquis grâce à elles personne ne peut imaginer l'horreur de se sentir devenir un vaisseau pour ces choses que, j'en suis persuadé, nous ne pourrons jamais contrôler ! Astrid, cette pétasse rousse, semble persuadée du contraire, rêve déjà d'une armé de ces bestioles qui répondraient au moindre de ses caprices. Une timbrée, oui ! Et pendant que madame joue avec ses satanés scalpels et éprouvettes Nina et moi risquons nos vies dans ces réseaux de résistance que nous avons infiltrés. Et si je me fiche pas mal de ce sort funeste qui sera sans doutes un jour le mien je ne supporte pas même l'idée que quoique ce soit puisse lui arriver à elle. Même les monstres ont un cœur...

Et, même si je ne le lui ai jamais dit, c'est pour elle que j'ai commencé à nourrir des desseins bien différents de ceux que j'affiche encore bien clairement. Au sein de l'Ordre tout le monde, y compris mon frère, semble persuadé que je crève d'envie de déboulonner Neil et de devenir calife à la place du calife. Loin, mais alors très loin de moi, cette idée ! L'Ordre n'est qu'une putain de mécanique perverse qui broie tous ceux qui s'en approchent de trop près et commettent l'erreur de la servir. Quant aux sorciers, si je ne les aime guère plus, je suis maintenu bien plus proches d'eux que de ceux auprès de qui je grandis. Et, mine de rien, c'est presque loyalement que je sers les intérêts de Roméo. Par pur intérêt, bien sûr. Mon but réel ? Disons que je suis un combattant qui, s'il n'espère pas même la fin de la guerre, est assez malin pour se ranger du côté de celui qui a le plus de chances de l'aider à survivre. La victoire ? Je vous l'ai dit je ne crois pas que la guerre finira jamais. Mais, survivre en protégeant la femme que j'aime... et  en réglant mes comptes, ça en revanche, c'est un excellent but ! En tous cas c'est le mien !

avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
MessageSujet: Re: Seth O'Connelly ~ Membre de l'Ordre infiltré ~ ROME Jeu 29 Déc - 21:21
Admin
Mes Amis, Amours, Emmerdes...

Nathaniel O'Connelly



Mon frère... ou du moins est-ce ce que notre sang et notre nom prétend ! Mais, dans les faits et hormis nos toutes premières années, jamais lui et moi ne fûmes proches autrement que dans sa tête ! Et, aujourd'hui encore je ne sais pas ce qui m'exaspère le plus en lui. Son insupportable faculté à lécher les bottes de Neil ou celle, plus intolérable encore, de ne me prendre que pour ce pion que je n'ai jamais été et ne serais jamais ! Nathaniel est un enfoiré de première mais, contrairement à bien des gens, je ne commettrais pas l'erreur de le sous-estimer. Car sous ses airs de brute mal dégrossie c'est un vrai cerveau qui se dissimule. Dommage qu'il se gâche en servant, aveuglément, un Ordre et un pouvoir qui, s'il continue ainsi, finira soit par lui échapper lamentablement soit par avoir sa peau. Tant pis pour lui. A chacun d'assumer les responsabilités de ses actes et de ses choix ! Nathaniel a choisi de faire de moi un cobaye, un pion, une arme. Il a choisi de délaisser son sang pour son ami et sa femme ? Ca aussi il devra aussi l'assumer... et le payer ! Et s'il tente de museler en moi ce qu'il prend pour une envie farouche de déboulonner son connard de copain il a tout faux. Je ne veux pas que faire tomber Neil ! Je veux les faire tomber tous les trois : Astrid et  lui en dernier d'ailleurs. Et je me réjouis d'avance de ce moment où lui et moi nous affronterons pour la toute première, et sans doutes la dernière, des fois. Un vrai combat. Un combat qui réglera définitivement notre rivalité d'enfance. Et laissera l'un de nous sur le carreau, mort.



Nina Mayfair




Elle, je l'ai choisie. Alors qu'elle n'était que cette ridicule petite fourmi aux cheveux si pâles que blancs qui ne cessait de trembler et de chouiner devant la méchanceté et la cruauté du monde et de ces cloportes qui le peuplent trop bien. Honnêtement je ne sais pas pourquoi je me sentis irrémédiablement attiré par cette gosse mais le fait est là : j'eus un véritable coup de foudre pour Nina. Peut-être parce que, plus ou moins consciemment, j'aimais cette façon qu'elle avait de laisser voir au monde cette fragilité que je ne me suis jamais autorisée. Parce que je succombais, et succombe toujours, à sa façon de s'enflammer – au point parfois hélas de s'y brûler ses ailes – pour les êtres et les causes. Nina se pense un monstre mais elle est un ange. Mon ange ! Et quand je la vois se perdre dans les filets mortels de Neil... Quand je la vois ainsi chanceler et se perdre dans une guerre qui commence déjà à la changer, à l'endurcir...Alors, oui je l'admets, je regrette amèrement et sincèrement, de l'avoir entraînée à ma suite. C'est pour moi que Nina est entrée en guerre ? Alors c'est à moi de l'en préserver et, je me le jure chaque jour, de l'en sortir. En lui ouvrant les yeux sur ce putain de connard avec qui elle ne me trompe que trop bien.  En l'amenant  à réaliser que cet Ordre qu'elle sert trop fidèlement n'est qu'une vaste supercherie. En lui faisant comprendre ce que j'ai du assumer moi aussi : qu'on l'ait voulu ou non elle et moi sommes désormais des sorciers à part entière. Des Elus. Et notre camps n'est plus celui que nous feignons encore trop bien de servir. Je sauverais Nina. Qu'elle le veuille ou non !



Astrid Granger




Si mon frère aîné semble décidément doué pour s'aliéner à ce que l'Humanité a pu engendrer de pire, le voir tomber si follement amoureux de cette pure cinglée d'Astrid fut sa plus terrible erreur ! Et sa pire folie fut celle d'aller jusqu'à lui faire un gosse ! Notre histoire personnelle ne suffisait-elle pas à lui prouver, par A+B, que se reproduire était non seulement une hérésie mais plus encore un crime égoïste ?! Mais revenons-en donc à ma belle sœur, ce pur génie des sciences qui est aussi tellement cramée du bulbe qu'elle n'en est que plus dangereuse encore ! Si j'avais été sa mère j'aurais épargné le monde en la noyant à sa naissance... Astrid rêve de pouvoir percer le secret des Entités afin de pouvoir, entre autres, les cloner ou les synthétiser. Pure démence ? Hélas non. Astrid, si elle échoue encore à voir ses petites créatures vivre plus que quelques heures, n'est pas non plus loin de son but. Et je me maudis d'avoir pu lui être de la plus involontaire, mais bien trop utile, des aides. En devenant son premier cobaye, en la laissant implanter en moi cet embryon d'Entité créée de toute pièces je lui ouvrais la voie de la réussite. Ne me reste plus qu'à la lui condamner maintenant ! Car je ne peux pas laisser cette folle furieuse parvenir à ses fins. Vous imaginez le monde à la merci d'Astrid ? Moi, non ! Et sur la liste des gens que je prendrais plaisir à voir crever elle arrive presque en tête de liste.




Neil Corrigan




Lui... Lui se trouve tout en haut de ma liste des gens, non pas seulement à abattre, mais plus encore à faire souffrir tant et tant que même la mort leur paraîtra douce ! Neil est cet homme que les foules adulent bêtement, devant lequel les femmes n'ont que trop tendance à se pâmer... Un putain de pervers qui ne rêve que de sauter sa propre sœur et de lui faire un mioche... Tuer ce type ne serait pas même un crime mais une œuvre de salubrité publique ! Est-il vraiment besoin de préciser que je hais Neil ? Il a fait de mon frère un chien à sa botte, de ma vie un enfer et en plus il s'avise de sauter ma femme ? Et quand bien même toutes ses raisons, personnelles mais ô combien légitimes, ne suffiraient pas à vous convaincre de la nécessité de tuer ce type boursouflé d'autant d'orgueil que de vanité, peut-être ses plans apocalyptiques finiront-ils par vous convaincre ? Quoique cherche Neil ce n'est ni la paix ni même à se débarrasser des sorciers et des Entités ! Et, je m'en fous. Il se méfie de moi, doute de ma loyauté et à raison... Mais,sans doutes par respect pour Nathaniel ou envers Nina, il se retient pour l'instant de toute action... Une erreur que je me fais une joie d'exploiter car Neil doit crever ! Et si personne ne me grille la politesse, alors je me ferais une joie infinie de lui faire bouffer son acte de naissance à celui-là !




Tosca L. Gotti




Honnêtement je pense que mon frère aurait eu beaucoup à gagner à demeurer amoureux de cette femme là plutôt que de la cinglée à qui il a fini par passer la bague au doigt ! Enfants, Tosca et moi nous entendions vraiment bien. Et je fus presque sincèrement désolé de la voir ainsi déserter l'Ordre... parce qu'elle m'y manqua. Mais, au fond de moi, je crois que j'ai toujours su que c'était elle qui avait raison. Qu'elle n'avait jamais fait que suivre sa nature sorcière et refusé de laisser Neil la briser au point de devenir son jouet. Tosca a du cran et je l'admire pour ça. Et ce fut vers elle que je me tournais quand vint pour moi le moment de rejoindre la résistance. Je pensais que notre passé commun la ferait douter de mes intentions et de ma loyauté mais, pourtant, elle fut la première à me défendre auprès de Roméo. Et je ne doute pas une seule seconde que c'est à elle que je dois de finalement avoir été accepté. Mais peut-être la voyante en elle a-t-elle toujours su que je me montrerais un élément bien plus loyal que prévu ? Et mes résultats semblent lui donner raison.  Peut-être a-t-elle raison quand elle affirme que j'ai enfin trouvé ma place auprès d'eux ? Tosca est une fille bien. Et je n'aime pas la voir se faire encore bien trop de mal en songeant plus qu'elle ne le devrait à mon frère. Et si l'ami que je suis devenu pour elle ne devait lui donner qu'un conseil ce serait de régler définitivement son problème avec Nathaniel en assassinant celui-ci. Quoi ? Un mort n'est plus une menace et je défie quiconque de me prouver le contraire !





Roméo Rookwood




Si j'ai un moment hésité quant au réseau de résistance que j'infiltrerais je ne cesse de me féliciter d'avoir choisi celui de Roméo. Parce que, contrairement à ce que tout le monde semble penser  - et  je fus pendant longtemps de ceux-là - le romain n'est pas ce type instable qui tomba dans la marmite de la guerre et qui, depuis, ne cesse de s'y noyer. Tout le  monde, mon frère et Neil en premier, semblent penser que Roméo ne sera jamais un vrai combattant, qu'il ne représente qu'une menace minime pour ne pas dire nulle en comparaison des deux autres leaders. Pour ma part, et pour servir sous ses ordres depuis un moment maintenant, je peux vous affirmer que sous ses  dehors sanguins et un brin fantaisistes pour un soldat Roméo est peut-être le pire des dangers pour l'Ordre. Parce que, et je suis bien placé pour le savoir, il n'y a pas plus dangereux soldat que celui motivé par la rage. Et celle de Roméo, aussi personnelle soit-elle, est la plus pure qui soit ! Et, derrière nos caractères diamétralement opposés, lui et moi poursuivons le même et si égoïste des buts : récupérer nos femmes tombées entre les griffes de Neil et foutre en l'air ce macaque puant ! Qui aurait cru que lui et moi pourrions jamais devenir des alliés sincères ? Pas moi. Lui non plus je parie. Mais pourtant c'est vrai. Et nos récentes victoires suffisent, à elles seules, à justifier notre alliance. Non ?





Eden Corrigan




Elle, je crois que je l'ai toujours plainte. Pour ces émotions qu'elle semblait si parfaitement incapable d'éprouver mais qu'elle ne cessait de susciter chez les autres. Pour cette prison, si dorée, que Neil n'avait de cesse de bâtir autour d'elle. Eden n'a jamais été libre. Et quand elle finit par imposer sa volonté pour s'en aller étudier la danse à Rome je fus presque soulagé pour elle. Je ne m'imaginais pas qu'elle en reviendrait si vite ! Il faut dire que la demoiselle au caractère de cochon n'a pas son pareil pour pousser au-delà de ses déjà bien minces limites ! S'amouracher d'un autre homme ? Un sorcier nommé Rookwood ? Eden a fait fort ! Et Neil a évidemment à cœur de le lui faire payer... et cher ! Quand il devint évident que nul exorcisme ni conditionnement ne semblaient fonctionner sur elle ce fut à moi qu'on la confia. Et si tout le monde pense que je lui en ai plus que fait baver il n'en est rien. J'aime bien cette gosse. Et je souhaite sincèrement la voir pouvoir retrouver définitivement Roméo. Non, contrairement à ce qu'elle ne cesse de me seriner, je ne suis pas romantique ! Juste pragmatique bordel ! Eden, m'insupporte par sa façon de toujours me clouer le bec et de me mettre face à mes failles et mes parfois bien trop bons sentiments. Elle m'agace à toujours se montrer aussi bornée ! Et parfois j'ai la plus furieuse des envies de la suspendre par les pieds, de la secouer comme un prunier et de lui remettre sa cervelle de tête de mule à l'endroit ! Mais, au fond, je l'adore cette gamine. Et je me demande si ce n'est pas elle qui a raison quand elle me dit, et me répète à m'en rendre chèvre, que je suis meilleur que je ne le pense et l'affirme. Cette fille est une plaie ! Mais la plus adorable qui soit et je suis content, et tout aussi surpris, de voir en elle une amie sincère et fidèle. Ca, je ne m'y attendais pas !






avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 11/08/2016
Localisation : Rome
Le Nouvel Ordre
Voir le profil de l'utilisateur http://chouchounettetest.forumactif.org
Le Nouvel Ordre
Seth O'Connelly ~ Membre de l'Ordre infiltré ~ ROME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Ordre de Merite] Limousin et Marche - Grand Couvain
» L'Ordre du Dragon Rouge
» L'Ordre des Hospitaliers
» Charte de l'Ordre du Mérite
» [Collection Membre] Ma section Big Jim SPY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chouchounettetest :: L'Enfer des Admins :: Les Chuppa Chups de Pv's :: Les Elus-
Sauter vers: